Sitemap
Partager sur Pinterest
Une nouvelle étude rapporte que la plupart des foyers de soins connaissent des pénuries de personnel.Hernandez & Sorokina/Stocksy
  • Une nouvelle enquête rapporte que près des trois quarts des foyers de soins sont confrontés à des pénuries de personnel.
  • Les experts disent que cela se traduit par des soins inférieurs à la moyenne pour de nombreuses personnes âgées vivant dans ces établissements.
  • Les experts conseillent aux membres de la famille de vérifier les maisons de retraite en consultant les sites Web qui notent les installations et en visitant la maison en personne au préalable.

Le sort des maisons de retraite aux États-Unis, du manque de soins appropriés aux employés sous-payés en passant par les mauvaises conditions de travail, est une saga en cours.

L'industrie des foyers de soins a été engloutie par cesproblèmespendant des décennies, remontant aux années 1980.

Cependant, depuis le début de la pandémie de COVID-19 en 2020, les experts disent que les choses sont allées de mal en pis.

Une nouvelle enquête de l'American Health Care Association rapporte que 98% des exploitants de maisons de retraite ont du mal à embaucher des travailleurs qualifiés.Et 73% sont confrontés à des problèmes de personnel qui pourraient les forcer à fermer.

De plus, les infirmières, les aides-soignantes et les autres personnes qui travaillent dans les maisons de retraite restent chroniquement sous-payées, selon les experts, et de nombreux résidents ne reçoivent tout simplement pas les soins dont ils ont besoin.

RTamara Konetzka, PhD, professeur de santé publique au département des sciences de la santé publique de l'Université de Chicago Biosciences, a déclaré à Healthline que la situation des maisons de soins infirmiers est une tempête parfaite avec de multiples problèmes qui se heurtent.

« Nous avons ce défi depuis des décennies. Les maisons de retraite manquent de personnel depuis les années 1980 »,dit Konetzka. "Personne n'a trouvé de bonne solution. Chacun des problèmes est lié. Et l'industrie dépend de Medicaid, et ces tarifs sont bas, environ 200 dollars par jour pour prendre soin de certains résidents assez malades.

Suivez l'argent

Charlene Harrington, RN, PhD, FAAN, professeur émérite en sciences du comportement social à l'Université de Californie à San Francisco, a étudié les maisons de retraite pendant 40 ans.

Elle a dit que le plus gros problème est que certains des propriétaires de maisons de retraite sont motivés par les profits plutôt que par la compassion.

«De nombreuses sociétés privées de maisons de retraite publient régulièrement des informations au public sur la façon dont elles seraient dans une situation financière désespérée et ne peuvent plus se permettre d'embaucher plus de travailleurs, mais la vérité est qu'elles ont toutes sortes d'argent, surtout depuis 2020, la première année de la pandémie »,dit Harington.

Une récenteétudepublié par JAMA Health Forum a rapporté que les résidents des maisons de retraite acquises par des sociétés de capital-investissement étaient plus de 11% plus susceptibles d'avoir une visite évitable aux urgences et près de 9% plus susceptibles de subir une hospitalisation évitable, par rapport aux résidents à but lucratif les maisons de repos non associées au capital-investissement.

Une autre étude de l'Americans for Financial Reform Education Fund a montré que dans le New Jersey, le taux d'infection et le taux de mortalité par COVID-19 des maisons de soins infirmiers soutenus par le capital-investissement étaient de 30% et 40% supérieurs aux moyennes de l'État.

"Toute l'industrie des maisons de soins infirmiers a longtemps laissé tomber les résidents, les familles et les travailleurs", ont écrit les chercheurs. «Avant [la pandémie de COVID-19], les défauts mortels et déshumanisants étaient souvent cachés au public, mais la pandémie a révélé le manque chronique de personnel, les salaires de misère et une surveillance et une application réglementaires inadéquates qui ont conduit à un raz-de-marée d'infections et des décès dans les maisons de retraite américaines.

L'étude a conclu: «La nation investit trop peu de ressources dans la prestation de soins à nos voisins les plus fragiles et les plus vulnérables dans des maisons de retraite ou dans une gamme plus large de services de soins dans la communauté.»

Que peuvent faire les familles ?

Patricia McGinnis, co-fondatrice et directrice exécutive de California Advocates for Nursing Home Reform (CANHR) est une avocate et ancienne enseignante impliquée dans les questions de réforme des soins de longue durée depuis plus de 30 ans.

Elle a déclaré que même si toutes les maisons de retraite appartenant à une entreprise ne sont pas mauvaises, la meilleure chose à faire pour les membres de la famille avant de décider d'une maison de retraite pour un être cher est de visiter le site Web des Centers for Medicare and Medicaid (CMS) et de le lire attentivement.

«Chaque maison de retraite dans chaque État est sur ce site Web, et chacune a une note pour les consommateurs de 1 à 5, 5 étant la meilleure. Évitez ceux qui sont 1 ou 2 », a-t-elle déclaré à Healthline.

McGinnis a déclaré que l'un des problèmes de l'industrie des maisons de soins infirmiers est que les résidents et leurs familles ne parlent souvent pas.

"Ils ont peur des représailles et, s'ils cherchent un établissement, ils ont peur de ne pas être placés", a-t-elle déclaré.

Joy Loverde, consultante en affaires sur le marché mature et auteur de livres tels que Who Will Take Care of Me When I'm Old et The Complete Eldercare Planner, a déclaré qu'il est important, lors de la recherche de la bonne maison de retraite, de s'y rendre en personne chaque fois que possible.

"Vous devez le voir ou vous-même", a-t-elle déclaré à Healthline. "Une fois sur place, demandez-leur comment ils protègent les résidents et le personnel, à quelle fréquence ils dépistaient le COVID et examinez tous les documents avec un avocat avant de signer quoi que ce soit."

"Demandez-leur ensuite quelle est leur position sur l'installation de caméras de sécurité dans la pièce",Loverde a ajouté. "Les bons diront" sois mon invité ", mais les autres diront qu'ils ne savent tout simplement pas. S'ils répondent de cette façon, éloignez-vous.

Le plan du président Biden

Dans le cadre de son discours sur l'état de l'Union en février, le président Joe Biden a annoncé plusieurs réformes des foyers de soins, notamment une meilleure surveillance, des normes minimales de dotation en personnel et une plus grande transparence quant à la destination de l'argent.

Dans une fiche d'information qui accompagnait son discours, Biden a déclaré que les réformes garantiront que :

* Chaque foyer de soins dispose d'un nombre suffisant d'employés dûment formés pour fournir des soins de qualité.

* Les foyers de soins peu performants sont tenus responsables des soins inappropriés et dangereux et améliorent immédiatement leurs services ou sont privés de l'argent des contribuables.

* Le public est mieux informé sur les conditions des foyers de soins afin qu'il puisse trouver les meilleures options disponibles.

«L'administration Biden-Harris a annoncé de nouvelles mesures par le ministère de la Santé et des Services sociaux (HHS) par l'intermédiaire de ses centres de services Medicare et Medicaid (CMS), pour améliorer la qualité et la sécurité des maisons de soins infirmiers, pour protéger les résidents vulnérables et les héros des soins de santé qui s'occupent d'eux et de sévir contre les mauvais acteurs », ont écrit des responsables de l'administration.

On ne sait pas encore quand ces réformes commenceront.

Toutes catégories: Blogs